MSP Roadmap

Définir des priorités pour la gestion intégrée des zones côtières en Afrique centrale

Un atelier technique de trois jours sur la vulnérabilité des zones côtières en Afrique centrale, organisé par la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO (COI-UNESCO), s’est conclu par une série de recommandations à l’intention des décideurs aux niveaux national et régional afin de faire face aux défis liés aux environnements côtiers et marins.

Des représentants nationaux de l’Angola, du Cameroun, du Gabon, de la Guinée équatoriale, de la République démocratique du Congo, de la République du Congo et de Sao Tomé-et-Principe se sont réunis à Libreville (Gabon) du 5 au 7 novembre 2019 pour commencer l’élaboration d’une feuille de route visant à mettre à jour les stratégies et plans d’action nationaux et sous-régionaux de gestion des zones côtières. L’objectif à plus long terme : définir des scénarios établissant des synergies sous-régionales et régionales pour répondre aux défis relatifs à la vulnérabilité des zones côtières au niveau transfrontalier.

Après une présentation du Guide méthodologique d’aide à la gestion intégrée des zones côtières de la COI-UNESCO (1997, 2001), les participants ont passé en revue la documentation technique, les plans d’adaptation nationaux et régionaux, ainsi que les systèmes côtiers existants et leurs politiques de gestion.

Ils ont évalué la vulnérabilité des zones côtières de leur pays face aux contraintes naturelles et anthropiques – telles que les inondations, l’érosion, le déclin des stocks de poissons et le développement urbain – et ont souligné les efforts nationaux, tant politiques que juridiques, les défis de mise en œuvre et la complexité des dynamiques côtières dans le contexte de la gestion intégrée des zones côtières.

A travers des exercices de groupe, les participants ont proposé des mesures visant à réduire la vulnérabilité des côtes, y compris des mécanismes techniques et de financement durable, aux niveaux national et régional. Parmi les recommandations figuraient l’harmonisation de la législation, la création d’un centre régional de données et le renforcement de l’éducation environnementale.

L’atelier technique était organisé dans le cadre des préparatifs de la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030) et dans le cadre de la Feuille de route conjointe pour accélérer les processus de planification de l’espace maritime/marin dans le monde. Il a reçu l’appui financier des Bureaux du Gouvernement de la Suède.

DOCUMENTS :
Vulnérabilité côtière en Afrique centrale
Décennie de l’ONU pour les sciences océaniques
Présentation – Angola
Présentation – Cameroun
Présentation – Gabon
Présentation – Guinée équatoriale
Présentation – République démocratique du Congo
Présentation – République du Congo
Rapport de l’atelier technique

PLUS D’INFORMATIONS :
  MSP Roadmap

CONTACT :
  MSPglobal.comm@unesco.org